INTER FACULTY

contact us

Font Size: 

Migrations internationales : de l’économie à l’affinité / International Migrations: from Economy to Affinity

Hervé LE BRAS , École des Hautes Études en Sciences Sociales

Abstract

L’intervention se déroulerait selon le plan suivant :

L’évolution des soldes migratoires suit la conjoncture économique (exemples). Les théories de la migration privilégient la motivation économique. Petite discussion sur ‘brain drain or brain gain’.

Le turnover est un aspect important de la migration. Or les données sur l’émigration sont moins fréquentes et moins citées que les données sur l’immigration.

Dans la réalité de nombreux pays développés, la composante familiale de l’immigration est importante sinon dominante (États-Unis, France, Canada). Elle est composée de conjoints et de plus en plus souvent de conjoints de couples mixtes.

Ceci s’explique par les liens qu’entretiennent les pays : anciennes colonies, zones d’influence, communauté de langue, etc. Des données sur le stock d’étrangers ou d’immigrés de nombreux pays développés seront montrées à l'appui de ce point.

L’idée de faire appel aux migrations pour compenser le vieillissement de la pyramide des âges est illusoire car, pour que cela ait un effet, il faudrait des flux énormes. Un exemple numérique sur 27 pays de l’Europe le montrera.